LE FILS DU PAUVRE DE MOULOUD FERAOUN PDF

Bakus Customers who bought this item also bought. Amazon Restaurants Food delivery from local restaurants. Mass Market Fferaoun Verified Purchase. Amazon Giveaway allows you to run promotional giveaways in order to create buzz, reward your audience, and attract new followers and customers. She even came for a visit one day.

Author:Grogrel Aranris
Country:Brunei Darussalam
Language:English (Spanish)
Genre:Life
Published (Last):2 May 2012
Pages:442
PDF File Size:14.55 Mb
ePub File Size:19.56 Mb
ISBN:168-1-79910-345-9
Downloads:82240
Price:Free* [*Free Regsitration Required]
Uploader:Voodooll



Menrad, modeste instituteur du bled kabyle, vit au milieu des aveugles. Mais il ne veut pas se considerer comme roi. Pour aboutir a une opinion aussi desastreuse de luimime, il lui a fallu plusieurs annees. Cela ne diminue pas son merite. Au contraire. Menrad est ambitieux. II se moquait de son ambition.

Le pauvre Menrad est incapable de philosopher. Apres avoir renonce aux examens, il a voulu ecrire. Il a cru pouvoir ecrire. Mais il a lu Montaigne et Rousseau, il a lu Daudet et Dickens dans une traduction.

II voulait tout simplement, comme ces grands hommes, raconter sa propre histoire. II laisserait un manuscrit. Heureux temps! Il abandonne sans esprit de retour; sans colere. Dans sa dasse, it y a un modeste bureau tout noir. Mille pardons a tous Ies touristes. Votre reve se tennine a votre retour chez vous et Ia banalite vous attend sur Ie seuil. Tizi est une agglomeration de deux mille habitants. Comme, souvent, on a construit des deux cotes, elle a ete grignotee et elle fait pitie dans sa prison de pierre.

Pourquoi faut-illa paver si ce chemin ne rest pas? Ils sont tous deux poussiereux en ete ; elle est plus boueuse en hiver car elle est plus frequentee. A eet endroit privilegie la rue est large. Le village a trois quartiers et par consequent trois djemas. Chaque djema a ses bancs de pierre et ses dalles luisantes. Mais personne ne peut pretendre que les autres djemas egalent la place aux musiciens.

II existe aussi deux mosquees. Vues du dehors, elles ressemblent aux autres maisons leurs voisines. Au-dedans, Ie sol est cimente, les murs sont blanchis a la chaux.

Le cafe maure est situe hors du village. Mais on sent que ce luxe est deplace dans un cadre pareil. Nos ancetres, parait-il, se grouperent par necessite. Nous sommes voisins pour Ie paradis et non pour la contrariete. Voila Ie plus sympathique de nos proverbes. Peu importe si chaque quartier a son aleul. Nous avons encore de nombreux poemes qui chantent des heros communs. Dans leur for interieur ils se sentent un peu diminues. En plus de cette origine commune ou identique, nous sommes de la meme condition parce que tous les Kabyles de la montagne vivent unifonnemerit de la meme maniere.

Certes, il existe deux categories de gens: ceux qui se suffisent regulierement et ceux qui passent, au gre de la bonne ou de la mauvaise fortune, de la misere la plus complete a. Mais on ne peut ni etablir un classement definitif ni cons tater des differences essentielles dans Ie genre de vie des habitants. Les familIes riches ont plusieurs figueraies, quelques olivettes, un hectare de terre a.

Or, une joumee de labour sur nos terrains escarpes avec une paire de breufs un peu plus gros que des moutons represente a. Le gros proprietaire kabyle possede donc six hectares.

II parle fort a. Du moins on Ie lui laisse croire. II possede du betail : une paire de breufs, une vache, quelques moutons, un mulet ou un me. Son habitation peut avoir deux pieces en vis-a. La toiture est en tuiles creuses reposant sur un lit de roseaux. Elle est separee de la partie haute par des piliers trapus supportant la soupente. La soupente renferme les ikoufan I de provisions, les jarres a huile et les coffres de la famille.

La partie haute constitue Ie logement. Audessus du foyer, deux poutres paralleles joignent les deux autres murs. Ces poutres supportent differentes choses : en hiver des claies remplies de glands que la fumee du kanoun permettra de conserver, du bois vert I. La cour est generalement exigue. Son habitation se rt5duit a une seule piece. La djema est un refuge sur, toujours disponible et gratuit.

Le cafe maure ne tente que les jeunes et les paresseux. Le pauvre peut avoir des animaux, comme Ie riche. Neanmoins, en les revendant, il prelevera une partie du benefice. Il peut travailler a la joumee. II travaille pour mieux vivre. Car il arrive frequemment que la femme du riche envie la parure de sa voisine pauvre et ses enfants Ie sort de leurs camarades infortunes.

Un hiver pluvieux, une maladie, une depense imprevue, Ie depart pour la France du pere de famille, sa malchance ou son insouciance suffisent pour retablir les positions. Le riche demeure toujours avare. Le pauvre, tour a tour, nargue ou convoite la misere du riche.

Et puis, combien de pauvres se sont mis a amasser et sont devenus riches? II aura son tour, bien sur, il mourra dans la mendicite. La loi est sans exception. Chacun de nous, ici-bas, doit connaitre la pauvrete et la richesse. On ne finit jamais comme on debute, assurent les vieux. Ils en savent quelque chose! Nous sommes de la karouba des Ai Mezouz, de la famille des Ai Moussa.

Menrad est notre surnom. TIs furent orphelins de si bonne heure que mon pere ne connut jamais mon grand-pere. On aurait dfi les appeler les fils de Tassadit, ma grand-mere. Mais par la suite, les enfants devinrent des hommes. Pourtant, ils ne se ressemblaient guere. Mon onele Lounis a les traits fins, Ie regard moqueur, Ie teint blanc.

II est meticuleux et propre. Je Ie revois toujours avec une gandoura blanche et un turban soigneusement enroule. Cela lui arrive quelquefois. Certes, il est mieux la djema. Sa parole est vive. Sa rancune est un feu de paille. Pour cette raison il acquit une place de choix dans Ie creur de sa mere.

Elle lui avait donne un physique agreable. Ce fut son premier cadeau. Elle se reproduisit elle-meme en son fils alne : Ie meme sourire, Ie meme visage ovale, Ie meme son de voix. Dans sa jeunesse, ma. II semblait tout destine aux travaux du fellah. II accepta impassiblement son role. Mais seuls les jeunes gens de son age Ie savaient.

II adorait sa mere et son frere mais cachait son affection au fond de son creur comme une faiblesse. II avait une far;on imagee de railler sans mechancete les gens et les choses.

Beaucoup de ses bons mots se repetent encore dans Ie village. Us avaient femme et enfants. Le pere de Helima, un ancien ami de mon grand-pere, avait fait, comme convoyeur, la campagne de Madagascar.

Ma grand-mere Ie crut tres riche et pensa trouver en lui un appui pour ses enfants. Elle ne se pardonna jamais son erreur.

IKEY 2032 PDF

Lecture autour du système scolaire en Algérie

.

AUFBAUANLEITUNG PLAYMOBIL 4404 PDF

Mouloud Feraoun, l’humaniste clairvoyant

.

TUTORIEL EASYPHP PDF

Fondation Ahmed et Rabah Asselah : L’écrivain algérien Mouloud Feraoun à l’honneur

.

Related Articles